Home

Etude du recrutement des poissons

Afin de d'étudier les taux d’installation et de recrutement des juvéniles dans différentes communautés de macrophytes, notre étude teste l'hypothèse "H1" générale suivante : "l'abondance des juvéniles est positivement corrélée au degré de complexité structurale de l’habitat."  H1 est testée sur deux ateliers qui visent à répondre aux questions suivantes :

1)    À l’échelle du paysage sous-marin, est-ce que les variations dans la composition des assemblages de macrophytes (de différentes complexités structurales) expliquent l’abondance, la diversité et la survie des juvéniles qu’elles abritent ?

2)    A l’échelle de la canopée de ces assemblages, est-ce que les variations dans la complexité structurale de la canopée (reflétant les modifications actuellement subies par ces assemblages) expliquent l’abondance, la diversité et la survie des juvéniles qu’elle abrite ?

20090920-Elbu_R1
Juvéniles de Symphodus sp. dans une forêt de C. brachycarpa (Elbu, RN Scandola, Corse, septembre 2009)

Etude à l'échelle de la canopée

L'étude à l’échelle de la canopée est réalisée sur un atelier installé notamment  à Villefranche-sur-Mer :  des unités d'habitats artificiels ont été installés sur les petits fonds de la rade de Villefranche-sur-Mer. Il s'agit de forêts d'algues en plastiques, utilisées couramment en aquariologie, et qui miment de véritables forêts de Cystoseires. Différents types de forêts artificielles ont été crées, avec des canopées de complexité variée : canopée dense, canopée éparse, substrat dénudé (contrôle).  Leur degré de complexité est hiérarchisé selon « dense > éparse >contrôle ». H1 devient donc "l'abondance des juvéniles sera plus importante dans les D que dans les E, et que dans les contrôles. Pour tester cette hypothèse, des recensements visuels des juvéniles installés dans ces habitats  sont effectués hebdomadairement, en plongée, durant toute la période d'installation (avril à octobre).
20090730_Villefranche_ASU_R
Habitats artificiels en Rade de Villefranche-Sur-Mer (Artificial Sampling Units, ASU)
En terme de mise au point du protocole : notre travail repose notamment sur la technique des recensements visuels en plongée (Underwater Visual Census, UVC*). Après une phase de test nous avons opté pour des recensements visuels sur point fixe : l’observateur effectue une numération directe des individus observés durant un laps de temps donné (5 min) sur une surface donnée (1 m²), en relevant taille et abondance. Les données traitées sont donc des données de densités de juvéniles, par espèces, et par type d’habitats. 
20090930_UVC
UVC (Villefranche-Sur-Mer)

Mis à jour (Jeudi, 11 Février 2010 14:57)

 

Etude à l'échelle du paysage

illustrationArticleImageRecrut
Juvéniles de Symphodus dans une forêt de Cystoseira crinita
A l’échelle du paysage, notre étude utilise des sites ateliers situés au sein d'habitats naturels en Corse, en mesurant avec les même méthodes (UVC*) l'abondance des juvéniles  dans des habitats de complexité variée :  en particulier des forêts de Cystoseira brachycarpa, forêts de Cystoseira crinita et couvertures à autres macro-algues. Leur degré de complexité est hiérarchisé selon :"Cystoseira spp. > macro-algues " ; H1 devient donc "l'abondance des juvéniles sera plus importante dans les Cystoseira que dans les macro-algues.
La campagne 2009 d’échantillonnage concernant ce chapitre a été effectuée en Corse dans la Réserve Naturelle de Scandola, en juin, juillet et septembre 2009. Ces missions totalisent 21 jours de terrain, soit 90 heures de plongées sur des fonds de 0 à 6 mètres de profondeur.

Au sein de la réserve, le site d’étude choisi est la Baie d’Elbu. Il contient une variété d’habitats sur petits fonds rocheux propice aux tests de nos hypothèses, notamment des fonds rocheux à Cystoseira crinita et Cystoseira brachycarpa. Ces peuplements de Cystoseires forment des forêts remarquables, dont le recouvrement est compris entre 80 et 100%, et la hauteur de canopée de l’ordre de 15 à 20 cm. Au regard des nombreux juvéniles de poissons qui y ont été recensés, notamment du genre Symphodus, les forêts de Cystoseires semblent se confirmer comme un habitat essentiel. L’analyse des données, en cours, précisera leurs préférences d’habitats.

En septembre 2009, nous avons de plus effectué 2 jours de reconnaissance dans la Baie de la Revellata (Ouest de Calvi). Cette exploration a permis de localiser des forêts de Cystoseires en vue de nos prochaines campagnes d’échantillonnage.

Mis à jour (Lundi, 01 Février 2010 18:00)

 
Recherche sur le site
Statistiques de visite

Aujourd'hui :12
Ce mois-ci :385
Année :4485
Total visites :22817
Depuis le :12/01/2011
Unknown flag 59%Unknown (13485)
France flag 21%France (4881)
Germany flag 6%Germany (1357)
Russian Federation flag 1%Russian Federation (315)
Ukraine flag 1%Ukraine (231)
22817 visites depuis 134 pays