ARNALDO MOROLDO

Avec nos remerciements à Messieurs Al Shakarchi, H. Arampatzis, M. Chihi, I. El Ouafa

 

 

 

 

LES NOMS DES AGRUMES

 

Étymologie, histoire, variantes des termes désignant les agrumes dans les dialectes italiens et français.

 

Kennst du das Land, wo die Zitronen blühn Im dunkeln Laub die Gold-Orangen glühn, ...[« Connais-tu le pays des citronniers en fleur,      Et des oranges d'or dans le feuillage sombre... »].    W. GOETHE, La chanson de Mignon, 1-4

 

 

Le terme collectif agrumes ne concerne que les trois genres cultivés Citrus, Poncirus et Fortunella. Les experts français mentionnent sept espèces communément recensées (les systématiciens américains sont d'un autre avis):

        cédratier, citronnier, limettier, mandarinier, oranger amer, oranger commun, pomélo,

auxquels il faut ajouter l'oranger trifolié ou poncirus et le kumquat pour le genre Fortunella. Paul Robert (GR I 197) y ajoute le pamplemoussier et écrit: « Nous disposions pour désigner les orangers, doux et amers, les mandariniers, les citronniers, les cédratiers, les pomélos, les pamplemoussiers, les limes acides ...et leurs fruits du terme « citrus »... ».Du côté italien, GDLI I 270 précise à l'entrée Agrume : «Nome delle specie coltivate (limone, arancio, arancio amaro, mandarino, bergamotto, cedro, chinotto, pompelmo, limetta) del genere citrus, della famiglia Rutacee... ».

Les différences ne sont pas de détail et nous le verrons plus loin.

Pour faciliter l'investigation du lecteur, nous rappelons les noms communément admis des fruits dans le domaine français et italien et que nous étudierons ici. Cliquer pour atteindre directement la page où il figure.

 

BERGAMOTE, CÉDRAT, CITRON, LIME ou LIMETTE, MANDARINE/CLÉMENTINE, ORANGE AMÈRE,

ORANGE COMMUNE, PAMPLEMOUSSE, POMELO;  PONCIRE KUMQUAT.

 

ARANCIA AMARA, ARANCIA COMUNE, BERGAMOTTO, CEDRO, CHINOTTO, LIMA / LIMETTA, LIMONE,

MANDARINO/CLEMENTINA, POMELO / PUMMELO, POMPELMO PONCIRO / ARANCIA TRIFOLIATA;

KUMQUAT.

 

Nous y ajouterons les termes régionaux ou désuets selon les dictionnaires:

 

LUMÌA, MELAROSE / MELAROSA, ORANGE DU PORTUGAL / PORTOGALLO, POMME D'ADAM / POMO D'ADAMO, POMPOLEON / PAMPALEONE.

 

Nous terminons en ajoutant que les termes dérivés d'aranciu/orange peuvent être employés pour désigner d'autres fruits: sic. varacocu aranciaru indique une variété d'abricot, de même sic. piricocu arancinu 'variété appréciée d'abricot de forme ronde'; fr. orange de Provence désigne une variété d'abricot, appelé aussi polonais, ferme mais peu parfumé; les dictionnaires mentionnent encore: oranger des Osages [Maclura aurantiaca] ou maclure épineux, bois d'arc, oranger de Quito [Solanum quitence ou quitonse] dont le goût du jus rappelle celui des agrumes, oranger de savetier [S. pseudocapsium] ou cerisier/pommier d'amour ou cerisier de Noël, et régionalement (argotique pour certains): orange à cochons, orange de Limousin ou pomme de terre.

 


Une meilleure approche dialectale de la terminologie italienne et française des agrumes doit permettre de confirmer certaines affirmations des botanistes et agronomes et de corriger plusieurs erreurs véhiculées par les dictionnaires étymologiques: il s'agit moins de l'origine géographique des agrumes que de la date de leur apparition aux bords de la Méditerranée, et en particulier en Sicile: ce qui a pour effet d'éclairer sous un jour nouveau nos connaissances dans les domaines de la culture des agrumes et des relations commerciales.

Les experts italiens Spina-Di Martino adoptent la classification du genre Citrus de Hogdson 1962, Citrus Section Eucitrus. C'est avec leurs dénominations et dans l'ordre chronologique d'apparition des agrumes en Sicile et dans la Péninsule italienne, que nous allons présenter les différents agrumes.

 

 

Bibliographie

Pour une lecture continue, aller à la         page suivante >>>