LE FRANÇAIS EN AFRIQUE
Revue du Réseau des Observatoires 
du Français Contemporain en Afrique Noire

 Accueil
 Les Revues
 Liens
 Présentation de la Revue
 Equipe Editoriale
La revue paraît prioritairement sous forme papier. Les numéros sont à commander auprès du laboratoire
"UMR 7320 - Bases, Corpus, Langage"
Université de Nice Sophia Antipolis
Campus Saint Jean d'Angély SJA3/MSH
Bâtiment de l'Horloge
24, avenue des diables bleus
06357 Nice CEDEX 4

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

N°30 - 2016
Le français dans les métropoles africaines
édité par Akissi Béatrice Boutin et Jérémie Kouadio N’Guessan

suite au colloque « Les métropoles francophones en temps de globalisation », organisé par Françoise Gadet, Jérémie Kouadio N’Guessan et Hélène Blondeau (5-7 juin 2014)


Fichier intégral

Introduction, par Akissi Béatrice Boutin et Jérémie Kouadio N’Guessan

Dynamique des langues et enjeux identitaires. L’exemple de la ville d’Abidjan, Aimée-Danielle LEZOU KOFFI

La (grande) ville, du point de vue linguistique, transforme le tissu social. Abidjan, ville phare de la sous région ouest-africaine en est l’illustration. À partir d’un questionnaire administré dans le cadre du projet « Dynamique des langues et des variétés de français en Côte d’Ivoire », l’analyse actualise la configuration sociolinguistique de la ville d’Abidjan. Puis, elle décrit les représentations linguistiques des locuteurs, en identifiant les fonctions assignées à chaque langue. Enfin, elle montre l’incidence de ces représentations sur le développement de la dynamique des langues dans ladite ville.

Mots clés : ville, français ivoirien, représentations linguistiques, Abidjan

The (big) city, from the linguistic point of view, transforms the social fabric. Abidjan, one of the most important cities in West Africa, is a great illustration of this. From a questionnaire administred within the framework of the project « Dynamique des langues et des variétés de français en Côte d’Ivoire », the analysis updates the sociolinguistic configuration of Abidjan. Then, it describes the linguistic representations of speakers, by identifying the assigned functions in each language. Finally, it shows the impact of these representations on the development of the dynamics of languages in this town.

Keywords: city, Ivorian French language, Abidjan, linguistics representations


Langages et urbanisation ou les difficultés du dialogue interdisciplinaire, Rada TIRVASSEN

Si la sociolinguistique est, par essence, interdisciplinaire, la conceptualisation de l’extralinguistique n’est ni aisée, ni naturelle. Les travaux sur la ville en tant qu’espace social ou sur l’urbanisation en tant que processus peuvent illustrer ce point de vue. En effet, pour approcher certains aspects du social qui sont constitutifs de cet extralinguistique qu’ils veulent interpréter, les linguistes s’appuient, parfois, sur des stéréotypes et des catégorisations biaisées pour construire des significations qui finissent par obtenir la légitimité du discours scientifique. En d’autres occasions, il s’agit de connaissances fournies par d’autres disciplines mais qui sont enracinées dans des tendances idéologiques discutables, avec pour conséquence l’incapacité de déceler des dynamiques profondes que masquent les stéréotypes. Un des préalables de l’interdisciplinarité est la nécessité de problématiser les ouvertures vers d’autres disciplines. C’est ce que cet article veut démontrer sur le terrain mauricien.

Mots clés : épistémologie, interdisciplinarité, extralinguistique, urbanisation/ ville, stéréotypes, méta-analyse

Sociolinguistics is, naturally, interdisciplinary. However, the conceptualisation of phenomena which do not fall within the ambit of the discipline is neither easy nor natural. This is what reveals research on language practice/language perceptions and their relationship with urbanisation as a process or urban areas as its product. While these two issues have always been central to scholarship in the discipline, a closer examination of the interpretation of these phenomena demonstrate that either sociolinguists undertake their research with stereotypes or with knowledge deeply rooted in ideological trends which are incompatible with the foundations of their research. This article concludes that one of the prerequisites to interdisciplinarity is the problematisation of knowledge offered by other social sciences.

Keywords: epistemology, interdisciplinarity, extralinguistic, urbanization/ city, stereotypes, meta-analysis


Scripturalité automobile à Yaoundé et altérité sociale, Venant ELOUNDOU ELOUNDOU

Mettant à contribution quelques principes de la pragmatique linguistique et de la démarche empirico-inductive, cette contribution examine les écrits sur des taxis à Yaoundé. Trois axes y sont abordés : la distribution des langues utilisées, les actes de langage (explicites et implicites) et les différentes voix qui apparaissent dans ces énoncés. L’analyse de ces trois articulations nous a permis d’aboutir à la conclusion selon laquelle ces écrits ont un rôle dialogique. Dans ces conditions, quatre types d’émetteurs peuvent être identifiés : émetteur conseiller (véhiculant des messages à portée socio-didactique), émetteur narcissique (exprimant son identité), émetteur en conflit avec autrui (mettant en exergue des tensions interpersonnelles) et émetteur en connivence avec autrui (exprimant sa gratitude ou sa sympathie à l’autre). Les messages émis s’adressent respectivement à des entités sociales reflétées généralement par des actualisations langagières.

Mots clés : acte de langage, coopération, identité, identisation, interaction

This paper discusses the writings on taxis in Yaounde, Cameroon, drawing from some principles of linguistic pragmatics and the empirical-inductive approach. Three areas of analysis are explored namely the distribution of languages, speech acts (explicit and implicit) and the different voices that appear in such statements. The analysis of these three areas of analysis led to the conclusion that these writings have a dialogical function. Under these conditions, four types of senders can be identified : advisor senders (conveying socio-educational messages), narcissistic senders (expressing his identity), senders in conflict with others (emphasizing interpersonal tensions), and senders in collusion with others (expressing gratitude or sympathy to others). The messages issued are addressed respectively to social entities, generally reflected in language updates.

Keywords: Language Act, cooperation, identity, identitization, interaction


Pratiques plurilingues dans le secteur informel de la santé. Le cas de la vente des médicaments dans les bus reliant Douala et son arrière-pays, Carline Liliane NGAWA MBAHO

Notre contribution examine les discours produits pendant la vente des médicaments dans les bus qui relient Douala à son arrière-pays. Sous prétexte de donner des conseils en rapport avec les problèmes de santé, les docteurs élaborent des stratégies discursives et exploitent la diversité de l’écologie linguistique du Cameroun pour communiquer. Les bus de transport interurbain, sont devenus un lieu de prédilection pour la propagande des médicaments de fabrication locale et ceux d’origine étrangère (Nigéria et Chine notamment). Les discours produits dans ce contexte sont élaborés autour de plusieurs tâches conversationnelles. Nous focaliserons notre attention sur les formes d’alternance codique et dégagerons quelques enjeux de ce phénomène linguistique lorsqu’il s’agit de donner des conseils en rapport avec la santé.

Mots clés : multilinguisme, alternance codique, discours sur la santé, vente des médicaments dans les bus, Douala

Our contribution investigates interactions between drug sellers and passengers in public transport vehicles. Since counseling serves to convince passengers to buy drugs, doctors employ a huge array of discursive and persuasive strategies in their use of French, embellished with features supplied by the local multilingual ecology. Public transport vehicles have become a space for the promotion of traditional drugs as well as those coming from Nigeria and China. Discourse produced by the participants is organised into conversational activities. Our investigation focuses on forms and impacts of code-switching on counseling discourses.

Keywords: multilingualism, code-switching, health discourse, drugs selling in buses, Douala


Yaoundé, une métropole francophone : essai de description d’un foyer linguistique en construction, Louis Martin ONGUÉNÉ ESSONO

La ville de Yaoundé compte aujourd’hui près de trois millions d’habitants et est devenue une ville cosmopolite où domine seule la langue française, largement véhiculaire, malgré la présence des 300 langues locales. L’extension de la ville et la croissance du nombre d’habitants étrangers entraînent la disparition de l’ewondo. Le bouillonnement culturel et linguistique qui en découle bénéficie au français basilectal. En outre, la jeunesse impose le camfranglais, une langue complexe... La présente contribution analyse non seulement les sources de cette langue, mais aussi les causes, endogènes ou non, l’évolution, les mutations diverses et les formes qu’elle s’approprie en permanence pour s’étendre, féconde et fertile, de façon massive et dense, dans la ville, au village et dans le pays à l’heure de la mondialisation.

Mots clés : conflits linguistiques, urbanité, politique linguistique, aménagement linguistique

Yaoundé, the political capital of Cameroon has since become a cosmopolitan city where citizens of all ethnic groups live together in one nation and where only French dominates mainly as a lingua franca, despite the presence of 300 local languages. The geographical extension of the city and the increase in foreign inhabitants has led to the disappearance of the local language, Ewondo. In addition, the youth impose a complex language : the Camfranglais. This paper analyses not only the origins of this language, but also the endogenic causes or not, the evolution, the different changes and forms it permanently takes while spreading itself, in a fruitful and productive, so massive and dense way in the city, the village and the country in this time of globalization.

Keywords: linguistic conflicts, urbanity, political language, language amendment


La lutte sénégalaise entre tradition et modernité : dans quelle langue ça parle maintenant ?, Papa Alioune SOW

L’examen des phénomènes qui découlent du plurilinguisme sénégalais perçu à travers la lutte sénégalaise permet de constater à quel point ce milieu recèle de virtualités langagières. Sport traditionnel par excellence, cette pratique purement culturelle autrefois constitue, aujourd’hui, un terreau fertile dans l’analyse de nouvelles unités lexicales caractéristiques de cet univers. Les items ainsi obtenus sont étudiés, dans cet article, sous l’angle des modifications qui affectent leur champ référentiel mais aussi de leurs incidences au plan social.

Mots clés : lutte, plurilinguisme, item, particularités lexicales, champ référentiel

The examination of the phenomena which rise from the Senegalese plurilingualism perceived through the Senegalese wrestling makes it possible to note with which point this medium conceals linguistic virtualities. Traditional sport, once this purely cultural practice is now fertile ground in the analysis of new lexical items characteristic of this universe. The items thus obtained are studied in terms of changes that affect their referential field but also and their impact socially.

Keywords: wrestling, plurilingualism, item, lexical features, referential field


La rumeur comme technique d’écriture de la nouvelle dans « Monsieur l’inspecteur » d’Alfred Dogbé, Amadou SAÏBOU ADAMOU

L’article analyse comment la nouvelle, « Monsieur l’Inspecteur » d’Alfred Dogbé, met en relation structurelle deux pratiques discursives qui constituent chacune un système signifiant : la rumeur et la nouvelle littéraire. Nous étudions, sous le double regard de la sémiotique et de la sociologie, l’architecture du sens de la nouvelle et le contenu sociologique de la rumeur dans « Monsieur l’Inspecteur », pour mieux expliquer le recyclage scripturaire opéré par l’auteur de cette forme d’échange social d’informations.

Mots clés : rumeur, nouvelle, corruption, énonciation

The article analyzes how the short story “Monsieur l’Inspecteur” of Alfred Dogbé puts in a structural relationship two discursive practices, each of which constitutes one meaningful system : rumor and short story. We study, through a methodological perspective that draws both from semiotics and sociology, the architecture of the short story meaning and the sociological content of rumor in “Monsieur l’Inspecteur”, to better explain the scriptural recycling of this form of social exchange of information as used by the author.

Keywords: rumor, short story, corruption, enunciation


Par l’humour et pour le rire ou les influences orales de l’humour citadin sur le français parlé à Abidjan, Christian Rodrigue TIDOU

La relation entre l’oralité et l’humour est manifeste. Art de la scène ayant pignon sur rue dans une métropole africaine comme Abidjan, l’humour, par son aspect verbal et donc oral, est surtout une pratique discursive qui implique une appropriation de la langue française par les humoristes de cette ville afin de créer le rire. Les mécanismes dont ils usent sont nombreux : empruntant le mot au français populaire ivoirien et au nouchi, alternant et synthétisant les codes, les humoristes abidjanais se singularisent par des créations lexicales, des déconstructions syntaxiques et des détournements de sens qui participent de la vitalité de la langue française dès lors qu’ils donnent une seconde vie à des pratiques et procédés auparavant marginaux.

Mots clés : oralité, humour, français populaire ivoirien, nouchi

One of the ways in which orality is manifested is its relationship with humour. As a type of performing art that is well established in an African metropolis like Abidjan, humour, by its verbal aspect and therefore oral, is mostly a discursive practice that involves an appropriation of the French language by the humourists of that city to create the laugh. The mechanisms they use are numerous : borrowing words from the popular Ivorian French and from nouchi, alternating and synthesizing codes, the humourists from Abidjan stand out for lexical creations, syntactical deconstructions and senses misappropriations which participate of the vitality of French language because they give a second life to practices and processes previously considered as marginal.

Keywords: orality, humour, Ivorian popular French, nouchi


Étude des processus de catégorisation dans un corpus d’entretiens à Douala, Julie PEUVERGNE

Douala est la capitale économique du Cameroun ; le français y prédomine comme langue de communication. À travers un corpus d’entretiens épilinguistiques, nous questionnerons les catégorisations effectuées par les informateurs, en tenant compte de leur interprétation émique et de la dynamique interactionnelle particulière de l’entretien. On s’intéresse en particulier aux descriptions de la ville et des villages, ainsi qu’à la catégorisation de certaines pratiques langagières (alternance codique, bilinguisme...) et des locuteurs. Il apparaît que l’élaboration du discours sur les pratiques se fait sur la base d’associations de catégories ; on note en particulier une association fréquente entre pratiques langagières et catégories socio- ethniques. Cet aspect des représentations linguistiques peut être interprété en termes d’idéologie linguistique.

Mots clés : entretiens épilinguistiques, analyse conversationnelle, catégorisations émiques, idéologies linguistiques

Douala is the commercial capital of Cameroon ; French is there the dominant language of communication. Through a corpus of epilinguistic interviews, we investigate/analyse categorisations made by the informants, taking into account their emic interpretation and the particular interactional dynamics of the interview. A special interest is given to the descriptions of the city and of the villages, as well as to the categorisation of some linguistic practices (e.g. code-switching, bilingualism) and of the speakers. It appears that the discourse about practices is built on associations of categories. Notably, a frequent association is made between language practices and socio-ethnic categories. This aspect of linguistic representations can be interpreted in terms of language ideology.

Keywords: epilinguistic interviews, conversation analysis, emic categorizations, language ideologies


Dakar, métropole et capitale de la stabilisation du plurilinguisme dominant au Sénégal, Moussa DAFF & Mamadou DRAMÉ

Le plurilinguisme dominant à Dakar peut se résumer en sept langues, six nationales et le français, langue scolaire et de travail administratif. Langues, espace sociétal de vie commune, économie sont les facteurs de régulations des choix d’usage d’une forme linguistique de communication tirée du répertoire plurilingue urbain. Dakar, métropole du plurilinguisme sénégalais, incite au bilinguisme minimal, wolof/français et conserve, dans les territoires composant la communauté urbaine, un plurilinguisme avec le wolof comme langue dominante. C’est cela qui donne au wolof le rôle de langue de Dakar et du travail formel et informel. Dakar est un vaste espace linguistique qui favorise l’usage du wolof et, partant, réduit l’espace d’utilisation des autres langues nationales comme première langue de communication mais ne les nie pas.

Mots clés : plurilinguisme, métropole, fonctionnalité, appartenance territoriale des langues, Dakar, communication

The plurilingualism dominating in Dakar can be summarized in seven languages, six main roads and French, school language and of administrative work. Languages, space societal of common life, economy are the factors of regulations of the choices of use of a linguistic form of communication drawn from the urban multilingual repertoire. Dakar, metropolis of the Senegalese plurilingualism, encourages with bilingualism minimal, wolof/french and preserves, in the territories composing the urban community, a plurilingualism with the wolof like dominant language. It is that which gives to the wolof, the role of language of Dakar and formal and abstract work. Dakar is a vast linguistic space which supports the use of the wolof and therefore reduced the space of use of the other national languages as first language of communication but does not deny them.

Keywords: plurilingualism, metropolis, functionality, territorial membership of the languages, Dakar, communication


La dynamique du français en milieu urbain à Abidjan, Alain Laurent Abia ABOA

La ville est plus que la diversité des types d’habitats et un pôle d’attraction économique. Elle est aussi le lieu de brassages culturels, de tensions sociales et de dynamique linguistique. La ville accueille des personnes de l’intérieur (de la campagne) ou de l’extérieur (les étrangers), qui viennent avec leurs langues et composent ainsi un environnement fortement plurilingue. Dans la ville d’Abidjan, métropole africaine francophone où aucune de la soixantaine de langues locales n’a pu s’imposer pour devenir la langue de la majorité des Abidjanais, le français sert de véhiculaire urbain. Le français, ou plus exactement, les variétés locales de français, gagnent des parts de terrain à Abidjan, notamment dans certains domaines informels traditionnellement réservés aux langues locales.

Mots clés : ville, langues, brassage, français, identité, culture

The city cannot simply be defined through the diversity of houses or as an attractive economic site. It can also be seen as a place of melting-pot, social tensions and linguistic dynamism. The city welcomes people from the upcountry (countryside) or foreigners (abroad) coming with their languages, paving thus the way for a marked plurilingual environment. In Abidjan, an African francophone metropole wherein none of the sixty or so local languages is spoken by the majority of the population, French is used as the urban vehicle. French or more exactly, the local varieties of French, are gaining ground in Abidjan, mainly in some informal areas formerly dedicated to local languages.

Keywords: city, languages, melting-pot, French, identity, culture


Abidjan, une métropole de plus en plus francophone ?, Akissi Béatrice BOUTIN & Jérémie KOUADIO N’GUESSAN

La ville d’Abidjan est un exemple de ces villes champignons postcoloniales qui ont connu en quelques années un développement prodigieux tant au niveau de leur extension spatiale que dans la densification de leurs populations. Théâtre, tout comme la Côte d’Ivoire elle-même, d’un formidable brassage de populations, populations autochtones et populations immigrées, Abidjan offre le spectacle de contacts de langues et de cultures nombreux et féconds. Nous proposons, à travers l’étude du peuplement de cette ville et de son essor socioéconomique, de montrer comment s’est forgée et se forge sous nos yeux, une identité composite autour du français, portée principalement par la jeunesse urbaine.

Mots clés : contacts de langues, français, langues mixtes, nouchi, métropole africaine

Abidjan is an example of these postcolonial boom towns that experienced, in recent years, a tremendous development both in terms of their spatial extent and the densification of their populations. A place of a formidable blending of populations, both indigenous and immigrant like Côte d’Ivoire itself, Abidjan presents numerous and fruitful contacts between languages and cultures. Through the study of the settlement of this city and its socioeconomic development, the papers aims at showing how, under our very eyes, a composite identity around the French language, mainly driven by the urban youth, has been forged.

Keywords: language contact, French, mixed languages, nouchi, African metropolis


Télécharger les résumés

N°30 - 2016